Faq

Foire aux questions

Si vous ne trouvez pas la réponse à votre question ici, n’hésitez pas à me la poser directement via le formulaire de contact 🙂

Où ont lieu les consultations ?

Pour les consultations je privilégie le contact humain et pratique principalement le déplacement à domicile chez les parents (Paris intra-muros et Hauts de Seine). Cependant, si vous avez des contraintes personnelles ou géographiques, je peux également pratiquer des accompagnements en visioconférence.

Existe-t-il un forfait pour les accompagnements ?

Il n’existe pas de forfait pour les accompagnements, je ne vends pas de pack ou de programme.

Je pratique des accompagnements individuels et adaptés à la situation de chaque parent.

Combien de séances faut-il ?

A la différence d’une thérapie, en coaching nous définissons un objectif durant la première ou la deuxième séance puis nous y travaillons ensemble jusqu’à ce que vous l’ayez atteint, et retrouvé du pouvoir personnel sur votre problématique.

Ainsi, un coaching est par définition limité dans le temps. Cependant, il est impossible de prédire le nombre de séances nécessaires sans avoir pris connaissance de la problématique dans son ensemble.

Il n’y a donc pas un nombre de séances défini à l’avance, mais un minimum (non obligatoires) de 3 séances nous permet de saisir la problématique dans son ensemble et d’y travailler concrètement.

Doit-on venir avec toute la famille en séance ?

La présence des deux parents est souhaitable, mais pas obligatoire. Lors de la première séance, je préfère échanger uniquement avec le(s) parent(s) afin de leur permettre de libérer leur parole et leurs émotions.

Lors des séances suivantes, et si cela est indiqué pour la bonne marche de l’accompagnement, je peux travailler les parents et les enfants.

Est-ce que le coaching est une thérapie ?

Le coaching et la thérapie sont deux approches totalement différentes.

Un travail de thérapie vise à analyser en profondeur les causes (qu’elles soient présentes ou passées) d’un comportement ou d’une souffrance psychologique et à guérir l’origine de ces souffrances grâce à un travail verbal et les divers outils à la disposition du thérapeute.

En coaching, nous cherchons certes à savoir comment la problématique est apparue mais nous nous concentrons sur l’« ici et maintenant » et le « comment » conduire le changement.

L’écoute, le processus de questionnement, la transmission d’informations et d’outils vous permettent de cheminer et de faire émerger les solutions qui vous correspondent.

Le coaching parental nous permet de faire un pas de coté, de prendre conscience de nos points de blocage mais aussi de nos atouts !

Il permet également de porter un autre regard sur nos enfants et sur nous-même, de relativiser nos difficultés, d’avoir des attentes réalistes, et surtout, d’accepter d’être des parents imparfaits (et c’est beaucoup mieux ainsi !) 😊

Les deux approches peuvent ainsi être complémentaires, mais les frontières de chacune sont clairement définies et ne répondent pas aux mêmes besoins.

Je n’ose pas prendre rendez-vous, j’ai peur d’être jugé(e) sur la façon dont je m’occupe de mes enfants !

La peur du jugement est un frein courant à un accompagnement en coaching parental.

Pourtant, un coach parental ne juge jamais un parent qu’il accompagne, cela est contraire à son approche.

 Il l’accueille avec respect et bienveillance dans sa démarche de recherche de solutions.

La parentalité est une aventure difficile ! Reconnaitre à soi-même que l’on a besoin d’aide, puis faire la démarche de contacter un coach parental constitue déjà le premier pas vers la résolution de votre problème et vous ne pouvez que vous en féliciter !